D’un loup à l’autre

Spectacle familial à partir de 7 ans
Nathalie Bondoux
Durée : 1 heure
Jauge : En fonction du lieu et des habitudes du public
Espace scénique : 3 x 3 m
Production : Cont'Animés
Photo d'entête © Christiane OLIVIER

Un loup solitaire qui rôde dans la forêt.
Un loup affamé dupé par maître renard.
Une jeune fille prête à aller à l’autre bout du monde pour délivrer son prince loup d’une malédiction.

Trois contes pour voyager d’un loup à l’autre.

 

Enfant, j’étais fascinée par le loup : il était présent dans les romans que je lisais, les films que je regardais, les photos que je mettais sur mes murs et dans mes rêves.

Devenue conteuse, j’ai retrouvé les loups, personnages incontournables des contes. Mais les loups y sont stupides, méchants, dévoreurs d’enfants et ce n’était pas ce loup-là qui m’attirait… Pourtant, ces images ont toutes quelque chose à nous dire. J’ai choisi d’aller les visiter, l’une après l’autre.

Contes et marionnettes :

J’ai d’abord trouvé la fable, Le loup, le renard et le puits. Dans la phase de rêverie du conte, j’ai vite senti vu la possibilité d’y insérer des marionnettes. La dynamique du récit ainsi que le rapport de force entre les deux personnages convenaient tout à fait à la marionnette à gaine. Lors de ma formation au Théâtre aux Mains Nues, j’ai découvert le « corps castelet ». Ainsi, mon corps devient le mur où se cache Ysengrin, le poulailler où disparaît Goupil ou encore le puits. J’ai réalisé le loup et le renard en papier de soie, ce qui leur donnent souplesse et fluidité.

Pour le loup dévorateur, j’ai hésité avant de choisir le Petit chaperon rouge. Lorsque j’ai découvert la richesse des versions traditionnelles, je n’ai plus douté. Quel plaisir de jouer avec certains passages de ce conte que le public connaît si bien et de le surprendre au moment où il s’y attend le moins ! Là aussi, dès le départ, la présence d’une marionnette m’a paru évident. Je me suis inspirée des marionnettes portée de la Cie Turak pour réaliser une tête de loup à la gueule béante, sur laquelle s’ajuste deux costumes. La marionnette, de taille réelle, est manipulée à vue, ce qui me permet de passer d’un personnage à l’autre.


J’ai mis longtemps avant de trouver Le prince loup, une très belle version suédoise de la Belle et la Bête. Une jeune fille doit accomplir une longue quête pour délivrer un prince transformé en loup par une une trollesse. Pour cela, elle devra aller à la recherche de la louve qui est en elle. Dans ce conte merveilleux la frontière entre le loup et l’humain est franchie à plusieurs reprises. Ce loup-là, si proche et si loin de nous ne pouvait pas être représenté par une marionnette.

Thématiques :

Les loups sont au cœur de ce spectacle. Il est aussi question de transformation, de relation entre Nature et Culture, de quête initiatique et des relations entre les dupeurs et les dupés.