Jeudi : rencontre avec les classes de l’école élémentaire Passy.


Jeudi 16 février 2012

Coline

Aujourd’hui, Nathalie a présenté l’extrait de “Jean-Sans-Peur” devant deux classes de l’école élémentaire Passy. Elle a eu la journée de mercredi pour intégrer les remarques de la classe de 6ème : notamment d’instaurer un nouveau début au conte. Je l’ai trouvé plus intéressant. Le personnage de Jean est devenu plus humain, plus incarné.
La gestuelle que Nathalie exécute avec les masques des pendus s’est affinée ; elle est devenue plus lisible, plus fluide. Je sentais que Nathalie s’amusait. Certains passages étaient encore hésitants, mais je constate une nette progression.
Je ressens beaucoup de plaisir à participer à l’étoffement d’un projet, de voir les débuts, de suivre les améliorations. C’est une aventure, un chemin de conte ! Chaque pas en avant procure une satisfaction. 

Le bout du chemin, le résultat, est important, mais c’est la progression qui est la plus enrichissante. Et de voir un projet s’affiner est un véritable plaisir.

Laurie, bibliothécaire à la bibliothèque multimédia de Saint-Germain-en-Laye

Je m’assois et attends le début du conte avec autant d’impatience que les enfants de la classe de CM2 de l’école Passy que j’accompagne. Mes yeux d’enfant sont au rendez-vous. Mais je me rends vite compte que je n’en ai pas besoin. Mes yeux d’adulte suffisent. L’imagination et la créativité de Nathalie font le reste.
Je m’extasie devant la mise en scène, j’écoute l’harmonie de cette voix qui nous emmène autre part, dans un autre monde. Je plonge dans l’histoire admirablement remaniée par l’artiste.

Un moment rare nous est offert.

Grâce à Nathalie, je découvre ce qu’est le métier de conteuse et je découvre les joies d’être spectatrice et actrice d’un spectacle hors du commun.

Chacun peut s’exprimer, donner son avis, positif ou négatif, et le dialogue reste très ouvert. Chacun peut sentir qu’il a un rôle dans le processus de création et c’est une chance que l’on saisit avec joie. Je suis ravie de faire partie de cette aventure et j’en remercie Nathalie.

Vivement la deuxième partie ! !

Jean, selon les élèves de CM1-CM2 de l’école Passy.
Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *