Travail avec Claire Heggen

Nathalie

Hier soir, j’avais rendez-vous avec Claire Heggen pour lui présenter les trois nuits que Jean passe dans le château à jouer avec les démons.

Pour la première nuit, Claire m’a invité à élargir la gestuelle des démons afin de la rendre simple et musicale.
Pour la deuxième nuit, nous avons exploré les différentes possibilités qu’offre le démon bleu, l’impératif principal étant que le masque doit toujours rester face au public. Il peut tourner sur lui-même, se retourner rapidement, avancer en diagonale, sauter, reculer, trépigner, mais le masque doit toujours rester frontal.
Il faut penser à la causalité : le démon bleu cherche Jean (action) ; quelles sont les réactions de Jean ? Celles-ci engendrant d’autres réactions en chaîne…
Pour la troisième nuit, ça se complique. Il faut que la scène monte en puissance.
Mon idée de départ était que les démons soient présents ensemble pour jouer à “1, 2, 3, soleil” avec Jean. Après quelques essais infructueux, Claire m’invite à approcher le jeu sous un autre point de vue : celui de Jean. Du coup, les démons ne sont pas présents dans la scène et c’est Jean qui mène le jeu.
À moi, maintenant, de tester ces nouvelles propositions devant les trois classes de 6ème qu’il me reste à rencontrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *