Accueil au grenier de la Maison des Solidarité

5 décembre

Pour préparer l’atelier qui aura lieu de 18 h 30 à 20 h, je suis allée me promener dans le parc aux grenouilles, en bas de chez moi. Là, j’ai été accueilli par le crépitement des feuilles qui tombaient, par la lumière du soleil sur l’étang, par le cris de mouettes et des corbeaux.

Accueillir, c’est aussi être à l’écoute, se mettre à la dispositions des personnes et des lieux… Ne rien faire. Etre là… 
Quand on se balade dans un parc, être présente à ce qui se passe et accueillir le souffle du vent ou le joggeur qui passe, ce n’est pas encore trop difficile. Etre dans le même état pour un atelier, ce n’est pas si simple…

Je suis arrivée en avance afin de m’installer dans le grenier, m’y sentir bien : eau chaude, thé, tisane, petits gâteaux, chocolats, des chaises en cercle autour d’une petite table, quelques tissus. Les premiers habitants arrivent : Charles, Colette, Sylvie puis Kinanda un peu plus tard.
Nous serons 5 autour de la petite table. 5 personnalités. 5 parcours. 5 manière d’être, de dire, de questionner, de se révéler. La parole a été offerte, elle a été accueillie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *