Le parcours d’Ulysse à Anis Gras

Séance du 15 décembre à Anis gras

Je suis là pour un atelier-jeu. Dans une salle un peu fraîche, un peu cérémonieuse, autour d’une table un peu grande avec une nappe de velours lie de vin, des bougies.

Le temps est élastique avant que ça ne commence, on ouvre les portes de l’atelier et puis ça ne s’arrête plus, les enfants débarquent un peu trop nombreux pour le jeu, d’âges assez variés, fin de journée, très énervés. Un jeune garçon a pris place 12, 13 ans maximum, avec sa petite soeur, à part du groupe de filles très énervées.

Il est très calme, attentif, intéressé. Au milieu de la partie, sa mère débarque en furie, il avait disparu, ne lui avait pas dit qu’il partait jouer. Elle est rentrée chez elle pour le chercher. Elle est bouleversée, il lui faudra du temps pour chasser la peur. La petite famille finira par rentrer chez elle avant la fin du jeu : trop d’émotions.

Clément, 6 ans est venu jouer avec sa maman, il est incollable sur le cyclope, Circé, Hadès et puis aussi Julien s’y connaît bien, à eux deux ils racontent, se coupant la parole pour être le premier : leur vision de l’Odyssée fuse. Ils ont 6 et 9 ans, passionnés de mythologie.

Le jeu va vite, les anecdotes aussi, on ne voit pas le temps passer, pourtant il fait déjà nuit. Dix ans ?… Le retour d’Ulysse a duré dix ans, il en a perdu des compagnons. Il en a vécu des drames. Il en a eu des émotions.

C’est une des jeunes filles qui l’emporte, mais elle ne se rappelle plus rien, elle a du faire escale au pays des Lotophages et en manger des fleurs de lotus.

Le temps nous a rattrapé, il fait nuit dehors, tous les autres sont partis, il nous faut nous arrêter.

Olivia


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *