Jeudi 23 avril : onzième traversée

Le parcours du jour, sur toile

Depuis plusieurs jours soleil et ciel bleu.
Parfois une petite brise pour gonfler les voiles mais le plus souvent : pétole !
Heureusement que nos six vents sont là pour faire avancer le navire d’île en île sinon nous resterions à quai.
Cette fois-ci encore Eole n’a pas fait parti du voyage, ses fils le bouderaient-ils ? La mythologie est souvent une affaire de famille…
Toujours est-il que nous avons commencé notre voyage en bien bonne compagnie : chez la belle Circé. Nous avons pu reprendre des forces, quelques peu épuisées par 10 années de guerre. Avant de reprendre le chemin, la magicienne nous a donné de la cire pour boucher nos oreilles et ne pas succomber aux chants des Sirènes. Par contre elle ne nous avait rien dit à propos des Lestrygons, ces géants mangeurs de marins… 
Nous avons pleuré nos premières pertes depuis la guerre de Troie et c’est le coeur lourd que nous avons continué, poussé par nos vents, en direction d’Ithaque la rocheuse. Nous sommes entrés dans une passe étroite, encadrées par deux immenses rochers, c’étaient Charybde et Scylla… Nous n’avons pu en réchapper qu’en y laissant plusieurs de nos compagnons avalés par la terrible Scylla. L’île suivante a été plus clémente : les Lotophages sont d’aimables mangeurs de fleurs peut-être un peu oublieux. Si Ulysse ne nous avait pas rappelé le but de notre voyage nous serions devenus aussi des mangeurs de lotos. Mais le destin nous attendait et le Cyclope aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *