Les préparatifs de départ et le premier voyage sur la péniche

Lundi 2 mars


Ca y est, nous y sommes, Ulysse au gré des vents va commencer sa navigation.
Entre quelques averses (sacré Poséidon) et du ciel bleu (merci Athéna), nous nous retrouvons sur la Péniche-Théâtre de la baleine blanche afin de nous repérer dans l’espace, d’essayer l’installation scénique qu’Emmanuelle Trazic a créé pour le spectacle et de voir les lumières avec Stéphane Perra.
Emmanuelle pendant l’installation
Tout se passe bien. La péniche tangue doucement et nous découvrons ce qu’Emmanuelle nous a concocté, ça nous plaît.
Le ventre de la Baleine avec lumières et l’esquisse de l’installation
Nous nous échauffons, essayons cet espace tout nouveau entre les allées et venues de Stéphane et d’Emmanuelle qui nous préparent la lumière. Pas facile de garder sa concentration mais quand faut y aller, faut y aller !
Une fois que tout est prêt, un filage s’impose, d’une île à l’autre : les Sirènes, les Lestrygons, le Cyclope, les Lotophages, Circé, Charybde et Scylla. Seul Eole n’aura pas fait parti du voyage.
A la fin, une chose est sûre : il nous manque le plus important, le public ! Vivement mercredi.
Mercredi 4 mars
La péniche se remplie doucement mais sûrement. Chez Olivia et moi la tension monte. Même Emmanuelle qui assiste à la première sent le trac monter, c’est bientôt marée haute… Et puis ça y est, on largue les amarres ! 
C’est parti pour 40 minutes de voyage dans le ventre de la Baleine : des Lestrygons en passant par Charybde et Scylla, un petit tour chez le Cyclope, un face à face avec les Sirènes, une pause sur l’île des Lotophages et pour finir chez Eole. Circé est restée sur le quai, mais on espère qu’elle fera partie du prochain voyage.
Quelques commentaires des mousses présents ce jour-là :
J’ai trouvé se spectacle bien surtout l’ile au sirène”    Kamilla
J’ai bien aimer c’était drole
Merci pour le spectacle. J’ai beaucoup aimer les sirène et les autres aussi”  De la part de Hayer

Prochain départ mercredi 11 mars, on vous attend avec impatience sur la Péniche-Théâtre La baleine blanche, amarée Quai de la gare, à bientôt !
                 
Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *