Ulysse revient !

Notre traversée à Carrières-sur-Seine a commencé sous de bons auspices : le soleil brillait, une brise légère soufflait et sur la place où nous avons fait halte pour reprendre nos forces, une surprise nous attendait… Les dieux étaient avec nous, c’était sûr !
L’équipage a été nombreux à embarquer à 15 heures et la vigie a eu ses 6 matelots pour annoncer les terres où les vents allaient nous emmener.

Malgré ces excellentes conditions, la traversée a tout de suite commencé sur des chapeaux de rames :

Nous avons fuit face aux Lestrygons, ces géants mangeurs de chairs de marins pour ensuite tomber de Charybde en Scylla
Heureusement, nous avons pu faire une pause sur l’île douce et accueillante des Lotophages.
Quand nous sommes repartis, un autre géant nous attendait : Polyphème, le cyclope. Nous avons échappé de justesse à son oeil et si Ulysse n’avait pas fait son malin, nous serions arrivés à Ithaque, au lieu de ça Poséidon a déclenché une tempête qui nous a emmené droit sur les Sirènes ! Heureusement qu’on avait de la cire dans les oreilles pour pas les entendre, du coup on a continué à ramer jusqu’à l’île de la magicienne Circé. On est restés là un an mais au bout d’un an, on n’avait qu’une seule idée en tête : rentrer à Ithaque, revoir femmes, enfants, brebis, pays natal, cieux cléments, farniente, ouzo, olives…Seulement les dieux en avaient encore une fois décidé autrement.

Faire Carrières sur Seine n’est pas donné à tout le monde, Ulysse est donc reparti loin, bien loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *