Ulysse à Pantin, la suite !

Cette fois-ci c’est dans le quartier des Courtillières que nous avons amarré notre navire. Les habitants de l’île Romain Rolland nous ont accueilli avec chaleur ; des chants et de la musique ont rythmé notre installation.
Après avoir décidé du lieu de notre campement, nous avons pris le temps de repérer l’espace et de manger un peu en prévision du voyage du soir.

Lorsque l’équipage est arrivé, nous avons procédé au tirage au sort. Malgré une première défection, six vents ont accepté de relever le défis afin de pousser le navire d’une île à l’autre. 
Apéliote, Borée et Calcias, nos trois premiers vents, nous ont entraîné sur des îles bien tranquilles et accueillantes : allant de la générosité d’Eole à la félicité des Lotophages pour finir dans les bras de la belle Circé. Aucune perte à déclarer, tout allait pour le mieux même si nous avions raté les rivages d’Ithaque dès le début. Le moral était intact et les marins ramaient encore avec plaisir. C’est après que ça c’est gâté, lorsqu’Euros nous a envoyé sur l’île des Lestrygons, les géants mangeurs de chairs humaines…  Nous n’avons perdu que deux compagnons mais ce n’était que le début car l’île suivante était celle du Cyclope Polyphème. Le pire était pour la fin : Charybde et Scylla nous attendaient pour nous réduire en chair à pâté…
Heureusement que nous avions un équipage solide qui nous a soutenu tout le long de ce périple.
Quelques impressions de voyage :

Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *