L’Odyssée se structure…

Ca y est, après avoir déstructuré l’Odyssée avec le jeu de plateau, le spectacle se structure autour du jeu, sur le plateau.

Certaines scènes naissent de nos improvisations, sortes dehaïkus gestuels” : l’essence d’un passage célèbre par le geste et le mot. Circé et les Sirènes, mais aussi le Cyclope en prennent le chemin.
D’autres passages se mettent en place grâce aux textes que Jean-Paul Honoré a écrit en nous regardant improviser. Il en est ainsi de Calypso, si peu évoquée dans l’Odyssée et qui pourtant a gardé Ulysse 8 ans à ses côtés…
Il y a des personnages qui apparaissent : des marins joueurs, conteurs, tricheurs… Et toujours les jets de dés pour avancer dans l’Odyssée, les invocations aux dieux de l’Olympe pour faire face aux épreuves et la mer comme compagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *