L’Odyssée à Arcueil

En ce jeudi froid et pluvieux de novembre, je me glisse dans la Maison des Solidarités : ouf, un peu de chaleur… Bonjour… Bonjour…

Et puis je grimpe jusqu’au grenier où Andreas termine son atelier Ping-Pong… Bonjour… Au revoir…

J’installe l’espace pour la séance de rêverie autour de l’accueil, notre fil rouge. Tapis arc-en-ciel au sol et un peu plus loin un cercle de chaises, sans oublier notre “totem”, la bouteille sirène.

Une fois que tout le monde est arrivé, je propose une petite séance de détente, sas de décompression nécessaire. On s’étire, on baille, quelques massages du visages et des épaules avant de s’allonger et de s’abandonner dans les bras du vent, du sable et de la mer.
Retour au grenier et partages des expériences après cette plongée dans l’imaginaire. 
Puis, on replonge mais cette fois-ci je propose de laisser remonter les sensations, les souvenirs de moments où l’on a été accueilli.
Silence. 
Les yeux se ferment. 
Les corps de détendent de nouveau. 
Après cette plongée dans les souvenirs, le silence reste maître des lieux. Chacun reste dans sa bulle et puis, doucement, les langues se délient et la parole naît…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *