Première séance d’Itinéraires Partagés à la Maison des Solidarités

L’accueil
Nous sommes le jeudi 8 novembre 2013. Il est 16 heures. Nous franchissons le seuil de la Maison des Solidarités où nous sommes accueillies par les sourires de l’équipe du rez-de-chaussée. Nous descendons ensuite à la cuisine où nous sommes de nouveau accueillies par Elodie et Hélène du Catalyseur. Notre plongée en terre arcueillaise débute aujourd’hui. A notre tour d’accueillir.
Chaque arrivée à ceci de commun : On débarque dans la cuisine, on s’arrête, respire, regarde autour de soi, hésitant un peu, cherchant un signe. C’est ici …C’est bien là. Qui est là ? Bonjour de loin, un ptit sourire… On serre la main ou on embrasse chaleureusement selon le degré d’intimité, de connaissance.
Tout le monde prend place autour de la longue table de la cuisine, au milieu des eaux chaudes et des gâteaux maison. On boit un thé ou un café. On mange un peu et puis on s’exprime, chacun avec sa personnalité, son âge, son expérience, son rapport à la Maison, à la ville d’Arcueil, à l’accueil qui lui a été fait.
La Maison des solidarités nous est présentée comme un havre de paix, une île généreuse et accueillante pour celles et ceux qui ont assisté à sa construction et qui y ont apporté leurs pierres mais aussi par les habitants qui y font escale en quête d’ailleurs, de l’autre, des autres, d’autre chose, de culture, d’action, d’écoute, de vie.
Comment ne pas faire le lien avec Ulysse, échoué sur l’île des Phéaciens à la fin de son odyssée ? Ulysse, nu et désemparé qui sera accueilli, nourri, lavé, et écouté sans même qu’on lui demande son nom ni d’où il vient.
Nous naviguerons ainsi d’Arcueil à l’Odyssée, du mythe au quotidien, du rêve à la réalité, de l’un à l’autre…
La séance se termine par l’arrivée des poulets de l’AMAP, on les accueille, leur cède la place, il faut virer de bord et repartir vers d’autres ports. On se salue, on se remercie…
A la semaine prochaine pour une séance de rêve au grenier !
Un carnet prendra place à notre bord afin d’accueillir sur ses pages blanches photos, cartes, dessins, notes, objets représentant l’odyssée des uns et des autres, ainsi que deux versions de l’Odyssée qui seront mises à disposition des habitants, à l’accueil, bien sûr…
Olivia et Nathalie

Prochain rendez-vous :
“Ca rêve au grenier”, jeudi 14 novembre, de 17h à 18h30.
Au programme ? Détente, récits mythiques et personnels à écouter, partager, déguster et rêver.
Rendez-vous, au grenier de la Maison des Solidarités, 102 rue Marius Sidobre à Arcueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *