Jeudi 9 avril : une échappée en mer alsacienne

Ce jeudi, nous avons dévié le cours de nos voyages dans le ventre de la Baleine pour nous retrouver en “mer alsacienne” où nous attendaient deux traversées bien différentes.

Les lestrygons, ces géants mangeurs de chaires humaines         Photo : S. Perra
Dès le début de notre premier voyage les Lestrygons ont décimé la flotte, envoyant une grande partie de nos compagnons chez Hadès. Plus loin nous avons pu éviter les Sirènes, mais nous n’avons rien pu faire entre Charybde et Scylla, déplorant de nouvelles pertes.
Heureusement les vents ont été plus clément et nous poussé vers l’île tout en bronze d’Eole. Là, nous avons pu nous reposer pendant tout un mois. Puis reprenant notre route en direction d’Ithaque, nous sommes arrivés chez les Lotophages. Ce peuple est pacifique mais les arbres de l’île sont dangereux, nous faisant oublier notre but… Ulysse, notre capitaine veillait et nous avons reprit les rames mais c’était pour mieux nous jeter entre les mains du terrible Cyclope. Après avoir pleuré nos compagnons disparus dans l’antre du fils de Poséidon, c’est Circé qui nous a retenu chez elle.
Quand Scylla et ses têtes de chiens emporte nos compagnons        Photo : S. Perra
A peine remis de notre première traversée, il nous a fallu repartir. Et puisque nous venions de quitter Circé, c’est elle que nous avons retrouvé. Toujours aussi belle et dangereuse. En partant elle nous a remis des bouchons de cire pour ne pas tomber sous le charme des Sirènes qui avaient leur îlot non loin de là.  
Ce voyage s’annonçait plus calme que le précédent mais le destin nous a rattrapé, nous jetant coup sur coup dans le ventre des Lestrygons et du Cyclope. Les Lotophages n’ont été qu’une petite parenthèse car bientôt, Charybde et Scylla sonnaient notre fin à tous.. Sauf Ulysse, qui a pu regagner seul notre île tant désirée, mais ça c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *