Le Parcours d’Ulysse en Tournée : L’île des Brituliens

Jour 1 : Lundi
Départ de Montreuil et de Guyancourt en direction de l'Oise, en deux voitures chargées du décors.
"Arrivage" et installation au centre culturel Jules Verne (un autre grand écrivain des voyages...). Accueil digne des Phéaciens de la part d'Eric, le directeur du centre.
Nous rencontrons nos premiers brituliens : une classe de 4° SEGPA d'un collège voisin venue découvrir les métiers du spectacle. Nous passons au crible des questions : "Comment êtes vous devenue conteuse ? Musicien ? Marionnettiste ?" "Comment faites-vous pour retenir tous les textes ?" "Est-ce que vous gagnez bien votre vie ?"... Après avoir assisté au montage du décors, ils viendront jeudi matin pour voir le spectacle.  
Poséidon a fait des siennes en jouant avec les panneaux de signalisation de la gare de Creil, où Olivia devait prendre un train pour nous rejoindre à Breteuil en fin de journée. Résultat ; elle s'est retrouvée à son point de départ : Paris... Digne d'Ulysse, Olivia, ne s'est pas laissée déstabiliser, a repris un train et vaille que vaille est arrivée enfin à bon port à l'heure de l'apéro. En chemin elle a même dû faire face au terrible Jojo qui a bien failli l'enlever dans sa voiture sans permis... Qu'aurions nous fait sans Politès et Calypso ???
Nous nous retrouvons enfin tous les 4 dans le gîte pour un dîner bien mérité après cette folle journée. Sans oublier de faire un point des différents retours que nous avons eu lors de notre représentation à Clamart et de voir si nous pouvons améliorer des choses pour les prochaines représentations.
Nuit par mer calme à peu agitée

Jour 2 : Mardi
Pain chaud et croissant pour commencer la journée, merci Olivia !!!
Puis filage sous le regard de notre Athéna picarde ; Annie. Tout s'enchaîne, les répliques entre Euryloque et Politès sortent comme si Emmanuelle et Olivia ne les avaient pas quittés.
Olivia elle, nous quitte de nouveau pour donner ses cours à Clamart.
Emmanuelle et Benoît s'occupent des derniers réglages lumières et son. Tout devra être prêt pour demain...
 
Séance de travail sur Tirésias où ses deux voix ( l'homme et la femme) commencent à se faire entendre.
Nous nous retrouvons à 3 autour d'un bon repas (nous aurons été choyés par le centre culturel qui faisait appel à une association cuisinant avec les légumes bio du coin) et d'une bonne bouteille tout de même !!!
Nuit par mer calme

Jour 3 : Mercredi
"Levage" un peu plus dur que la veille : la fatigue commence à se faire sentir par l'équipage... Beaucoup de brouillard, ce qui a permis à Poséidon de mettre un peu d'algue fraîche dans les mains de Benoît qui n'a pas pu retenir la cafetière...
On prend un peu plus le temps, sauf Benoît qui doit être sur le pont avant nous : s'occuper de la lumière et du son en même temps sur ce spectacle, ce n'est pas une mince affaire !
Olivia arrive en fin de matinée, Poséidon s'acharne : il lui a envoyé le début d'une grippe... Elle part au gîte pour roupiller, du coup Annie remplace Olivia pour un filage technique et conte. Nous finissons à 17h. La séance tout public est à 18h30, nous avons tout juste le temps de nous détendre un peu.
Olivia nous rejoint mais les brumes de Poséidon continuent de la cerner.
18h30 : le public s'installe. Nous sommes à nos postes, prêts pour cette première séance. Le Parcours commence, il durera 1h20, comme à Clamart. Un public très à l'écoute tout au long du spectacle et qui nous offrira des applaudissements nourris.
Une maman avec sa fille de 7 ans et demi est venue nous voir à la fin : sa fille avait été happée par le spectacle et sa première question a été : "Et qu'est-ce qui c'est passé après ? ". De futures lectrices de l'Odyssée !!!!
Nuit par mer très agitée pour notre Calypso. Le reste de l'équipage a ronflé ou toussé ferme

Jour 4 : Jeudi
"Levage" aux aurores : la première représentation est à 10h. 200 élèves de collège attendus... Par Zeus, faudrait pas les faire attendre !
Emmanuelle et Benoît partent les premiers pour les derniers réglages techniques. Avec Olivia, nous arrivons un peu plus tard ainsi qu'Annie.
Echauffement des voix et des corps. Olivia lutte contre la fièvre, la toux et les courbatures.
Les élèves arrivent, nous sommes à nos postes, prêt, partez ! 1h10 de voyage avec une attention soutenue de la part des collégiens ! Les textes de Jean-Paul ont été goûtés par les élèves, ça s'entendait et se sentait, comme à Clamart. Mais là, 200 élèves qui rient et qui commentent (avec des "Oulà !" ou des "Rhooo !") les dialogues entre Euryloque et Politès, c'était du bonheur!
Discussions ensuite : nous apprenons leur niveau de classe de la 6° à la 3°. Il y a eu beaucoup de questions de leur part. C'était chouette de prolonger la séance.
Pause repas. C'est à mon tour de me sentir mal.
14h30 : deuxième séance. 200 autres élèves de 6° cette fois. Les réactions seront beaucoup plus timides, d'ailleurs ils n'oseront pas poser de questions à la fin mais quelques enseignantes de français sont venues nous voir pour nous remercier et nous dire combien le spectacle leur avait plu.
Nous avons bien cru qu'Olivia ne finirait pas le spectacle mais si, jusqu'au bout et avec Calypso !
Tirésias est de plus en plus homme et femme. Je prends de plus en plus de plaisir à naviguer sur le plateau et le bateau.
Benoît a beaucoup sué derrière sa machine tout droit sortie d'un vaisseau spatial mais il a assuré à fond !
Malgré toute la fatigue des uns et des autres, la magie du spectacle a opéré, c'était un beau voyage par Hermès !

Merci aux Brituliens pour leur accueil, merci à Eric, Eva, Annie et tous les autres.
Nathalie et Olivia 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *