Quand Zeus se fait entendre

Mercredi 13 avril. 
Zeus, le maître de la foudre et des éclairs s’est fait entendre cette nuit. Les membres de l’équipage du théâtre de Charenton se sont réveillés les mines chiffonnées par une nuit trop courte et agitée.
Pour cette traversée, nous accueillons à notre bord le navigateur Alain Prioul qui vient de temps en temps remplir les cales de notre navire afin de le lester et le rendre plus stable. 
Nous prenons le temps de nous préparer pour le voyage et Bruno, le maître de bord, accueille les marins du jour. Apéliote, Borée, Calcias, Euros, Notos et Zéphyr, nos six vents, sont désignés par le hasard et quand tout le monde a pris place, nous larguons les amarres.
Entendè Protéro Pléomènacajméniator 
As mé ni Ektanatoï 
Filous osléantèsytaïrouss

La dixième traversée

Le premier souffle de vent nous dépose sur la plus douce des îles, douce mais dangereuse par ses arbres et ses fruits : l’île de l’oubli
A peine sommes nous partis que nous voilà face à Charybde et Scylla. Impossible de leur échapper, nous perdons six de nos compagnons. 
Sur l’île suivante, les Lestrygons en dévorerons deux autres. Heureusement nous échappons aux sirènes grâce aux bouchons de cire dans nos oreilles, par contre le Cyclope de nous rate pas
Pour finir, nous aurions pu arriver à Ithaque grâce à Eole mais l’histoire nous a rattrapée…

Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *