Villemondice en expansion

Entre novembre et décembre, Villemondice s’est agrandit de la faune et la flore en tout genre et de toutes formes, imaginées et réalisées par les 3 classes du passeport culturel : la classe de CE2 de l’école Vaillant, la classe de CM2 de l’école Caroline Aigle et la classe de CM2 à l’école Thailhan.

Les Chétiflors, Clématueurs et autres Déchétosors sont allés rejoindre les Araignettes, les Drotophores, les bézabus et les fragmites qui peuplaient déjà Villemondice.

Les drotophores :
Font partis de la famille des luminescents, flore utile de Villemondice.

Réalisation plastique : Léonie Le Bas Photo : Stéfan Meyer

Les drotophores sont des sortes de champignons-lampes qui diffusent une lumière douce et bleutée une fois la nuit tombée sur Villemondice. Les drotophores se reproduisent par dissémination naturelle, ainsi tout Villemondice est éclairée la nuit par les drotophores, ce qui change de la lumière grisâtre du jour.

La taille des drotophores est assez variable, de 1 à 2 centimètres à 15 pour les plus grands observés à ce jour. Il existe des tapis de drotophores, qui éclairent de manière très intense certains endroits de Villemondice.

Espéranza : ça chôme pas !!

Depuis la rentrée, nous n’avons pas chômé. Mois après mois, Espéranza, Asol, Coquelicot, la Femme Mémoire et Celle du Dedans prennent corps, tant par mes mots que par dessins ou les créations plastiques de Léonie.

Illustration : Léonie Le Bas

Espéranza, extrait :

La colline des assignations ! Bien sûr, à cette heure-ci il n’y aurait personne pour lui interdire l’entrée ! Espéranza court. Arrivée à la colline des assignations. Personne. Elle passe les barrières, la zone des pesées, celle des mesures, des osculations… Son ventre se serre. Elle est passée par là elle aussi : on l’avait pesé, mesuré, ausculté, pour l’envoyer là-dedans. Elle était encore petite :
– Les enfants c’est pratique, ça s’faufile dans l’plastique !! Qu’on lui avait dit.

Plonger, ramener, remonter, exhumer, arracher, retirer le Plastique-Pratique des entrailles de Villemondice pour qu’il puisse servir encore et encore et encore et encore et encore

Mais c’était loin maintenant. Comment faire entrer son corps qui avait grandi et qui s’était épaissi en accueillant Asol et Coquelicot dans son ventre ? Son ventre… Il se serre de plus belle.
– Asol, Coquelicot, où êtes-vous ?

Espéranza a enfin trouvé une entrée : une sorte de tube qui s’enfonce dans Villemondice. Elle se laisse descendre. Le tube s’incline de plus en plus. Ne s’accrocher à rien, laisser filer, se faire sac, se laisser tomber.

Les prochains RDV du festival du Monde en Récits

Mercredi 26 octobre à 15h à la Médiathèque George Sand /
Debora Di Gilio racontera et nous parlera de sa manière d’être conteuse.
Réservations : 01 69 31 78 25

Samedi 29 octobre de 10h à 17h à MJC – Théâtre des 3 Vallées de Palaiseau « Le corps du conteur » Atelier animé par moi-même. 35€/journée

Dimanche 30 octobre à partir de 12h La caz à lisa Scène ouverte
Inscription pour raconter : smombo@orange.fr
Pour déjeuner : 09 87 73 69 75

Mercredi 2 novembre de 10h à 13h, au Centre social des Hautes Garennes, « Éloquence ! » Atelier animé par moi-même.
5 €/matinée (action subventionnée par la ville de Palaiseau)
Réservations : smombo@orange.fr

Jeudi 3 novembre à La Petite scène, Espace Salvador Allende, av. de Stalingrad à Palaiseau
-à 14h30, Hélène Palardy raconte « Fiasco pour les canailles » (Famille dès 5 ans) / tarif unique : 6 euros
-à 20h, ô Janis, Plongée enivrante dans l’univers de Janis Joplin, Adulte dès 14 ans / Tarif unique : 10 euros
Réservations : smombo@orange.fr

Vendredi 4 novembre
Ange Grah raconte
-à 15h à la Médiathèque George Sand à Palaiseau. « Dans la Forêt du Banco » Tout public
-à 20h, Veillée contée + repas partagé sur réservation smombo@orange.fr

L’Odyssée dans le festival du Monde En Récit, à Palaiseau

Dans l’Odyssée, les personnages, les évènements et les retournements de situations sont nombreux. C’est un récit riche et complexe. Il faut pouvoir suivre le fil ! Hier soir, nous avons goûté le travail d’une tisseuse hors pair. Nathalie Bondoux, à la manière de Pénélope s’attelant au suaire de Laërte (père d’Ulysse), a enchevêtré et dés-enchevêtré l’Odyssée, par bribes. Elle nous a offert un espace et un temps d’une rare qualité.
Le public en a pris la mesure. Silence délicat, regards brillants, sourires, rires. Nous étions tous en suspend. De la voisine nonagénaire qui a réussi à s’éclipser du chevet de son mari malade… au petit bout d’chou, qui même s’il n’a pas dû tout comprendre, a senti qu’il vivait un moment rare.

Après la racontée nous avons bien bu et bien mangé

ce que chacun a apporté. Un vrai festin ! Nous n’étions pas si loin du banquet des Dieux de l’Olympe.

Merci pour vos présences, votre envie de partage, vos donations généreuses. Remerciements également à nos hôtes, Agnès et Alain ainsi que les familles de leur joli habitat partagé. Quel accueil !!!
Nathalie a souhaité diviser la recette pour qu’une partie soit reversée à l’organisation du Festival du Monde En Récits. L’autre servira « Espéranza », sa création en cours.
Sylvie MOMBO

Habiter chez soi, habiter le monde – Fin de résidence à Saulx les Chartreux

J’ai beaucoup apprécié les voyages que nous avons réalisés entre femmes deux samedi matin en partance de la médiathèque de Saulx pour la forêt, la cité et ses HLM, la grande maison et même pour visiter un cube !!!!

Nous avons également voyagé dans l’ enfance de chacune avec les textes sur les cicatrices. Finalement l’idée d’avoir choisi ces textes pour qu’ils soient lus et partagés à la soirée du samedi 26 Mars me semble vraiment judicieux, parce que ces textes sont «  vrais »et cela le public l’a ressenti. Nous avons fait un partage d’instants de vie et cela était comme un trait d’union.

Donc un grand merci pour cette expérience qui se prolongera avec d’autres sujets d’écriture  d’autres voyages, d’autres partages, et de belles rencontres en perspective.

Elisabeth Pidoux


Photo : Stéfan Meyer

Habiter chez soi, habiter le monde – Fin de résidence à Saulx les Chartreux

Pour Nathalie en référence à la chanson Nathalie de Gilbert Bécaud

Nathalie, notre guide

Tu n’es pas à Moscou mais à Saulx les Chartreux
Ce n’est pas l’hiver mais le frémissement du printemps
Tu n’as pas les cheveux blonds mais une toison argentée
Tu ne n’extasies pas devant la révolution d’octobre mais sur le bruit des chariots de fraise
Tu  ne parles pas en phrases sobres mais en mots colorés et plein d’humanités
Tu nous a bien guidé dans cette visite de nos maisons et de nos corps.

Pour Sophie en référence aux malheurs de Sophie

Les bonheurs de Sophie

Nous avons été sages devant la comtesse des mots
Nous avons été créatives grâce à la fée de l’inspiration
Nous avons lu nos textes comme des petites filles modèles

Poème de Dominique Pipard Thavez et photo de Stéfan Meyer

Quand les rêves débarquent à Bezons et à Pontoise

En ce moment,  les rêves ont du mal à se faire une place parmi nous…

Pourtant nous en avons tous bien besoin ! Heureusement,  les rêves recueillis depuis plusieurs années ont pu se faufiler dans les oreilles des jeunes  bezonais et bezonaises le 5 mars et dans celles des  pontoisiens et pontoisiennes le 12 mars.

Installée dans un coin tranquille de la médiathèque, chacune et chacun a pu choisir une bulle contenant un rêve, parfois deux ou trois. Certain.es ont raconté un cauchemar, que nous avons pu faire partir loin, loin, loin !

Une fois les rêves offerts puis recueillis et les cauchemars partis, tout le monde a pu s’installer dans la salle de spectacle en compagnie de Luna, Ed, la Toute Folle et Serpent Rêve.

A Bezons :

Puis dans  la cave voûtée de Pontoise :

  

Un grand merci à Delphine et à Isabelle pour leurs photos ainsi qu’aux rêveuses et rêveurs de Bezons et de Pontoise de m’avoir offert leurs rêves.
Nathalie

Ulysse au gré des vents en Corse !

Ne voulant pas tenter Poséidon et c’est par la voie des airs que nous avons rejoint l’île de beauté pour y conter le voyage d’Ulysse et de ses compagnons. Ce samedi 26 février, tout est calme dans la médiathèque l’Animu. La salle s’est remplie au fur et à mesure si bien que le bateau était plein lorsque nous avons largué les amarres, avec à notre bord, une journaliste de Portivechju :

 » Les jeux scéniques de la comédienne Olivia Machon et de la conteuse Nathalie Bondoux, ont entraîné tour à tour le public sur le bateau d’Ulysse et sur les îles, les faisant même mimer ensemble les gestes pour ramer vigoureusement pendant la tempête et aussi tirer au sort le nom de la prochaine escale.

Olivia et Nathalie, passionnées de mythologie ont imaginé entièrement cette interprétation il y a quelques années et y mêlent aussi des parties improvisées, selon le public présent. Elles ont même poussé le détail jusqu’à chanter en langue grecque. Le jeu de la conteuse habitée par le personnage d’Ulysse, ses intonations, ses attitudes corporelles, étaient en totale symbiose avec la comédienne qui interprétait le marin Polytès, celle-ci apportant un peu d’humour et de légèreté. »

Il est vrai que Poséidon était en forme et que le voyage a été quelque peu bousculé… Tout a commencé tranquillement, par les Sirènes, puis Lotophages, jusqu’ici tout allait bien, pas de perte à déplorer. Mais quand nous avons débarqué chez les Lestrygons ça a commencé à se corser… De Charybde en Scylla en passant par le Cyclope, nous avons fini aux enfers, sauf Ulysse bien sûr qui s’en sort toujours !!

Contes au grand air

Cet été, c’est au grand air, au pied des immeubles ou sous les arbres, que conteuses et musiciennes ont « Cont’Animé » les oreilles de spectateurs et spectatrices de tous les âges.
Ce fut un grand bonheur de retrouver un public prêt à écouter les contes et heureux de se retrouver au grand air et en direct ! Un grand merci à toutes les structures et mairies qui ont organisé ces événements malgré les difficultés.

Sophie DAVID et Nathalie BONDOUX à Garges les Gonesse : « Contes au grand air »

Sophie DAVID et Annie MONTREUIL à Garges les Gonesse : « Contes au grand air »

Julie DUTOIT et Annie MONTREUIL à Garges les Gonesse : « Contes au grand air »

Julie DUTOIT et Nathalie BONDOUX à Garges les Gonesse : « Contes au grand air »

Nathalie BONDOUX à Meung-sur-Loire : « Fées !…? »

Nathalie BONDOUX au Domaine de Chamarande : Balade contée « Dans le murmure des arbres »

Nathalie BONDOUX à St Gratien : « Contes au grand air »